• SDSI

Devenir formatrice/formateur ?


Le métier de formatrice/formateur consiste principalement à élaborer des programmes / supports de formation et à transmettre des connaissances et savoir-faire à un public de professionnels adultes. Il est préférable d’avoir une expertise dans un domaine particulier, mais aucun parcours professionnel, ni diplôme spécifique n’est requis. Beaucoup de formateurs ont une solide expérience en entreprise et ont décidé de transmettre leurs connaissances et leurs compétences grâce à la formation.


Doit-on suivre une formation de formateur ? Quelle différence entre une formation courte de quelques jours et un Titre Professionnel qui nécessite une formation de plusieurs mois ?

Pour exercer en tant que formateur, la législation ne requiert aucun diplôme ou Titre de formateur. Cependant, il est important de valider une formation de formateur, notamment auprès des entreprises mais aussi auprès des financeurs en termes de reconnaissance et de professionnalisme.

Pour soi même, car le Savoir, quel que soit le niveau de compétences du formateur ne veux pas dire être capable de le transmettre. Il y a beaucoup de paramètres dont il faut tenir compte et pour être dans le Savoir-faire en pédagogie, il faut être "à l'aise" sinon le mal être du formateur se transmettra aux apprenants et donnera de lui une image (très) négative.


Il existe des formations de formateur longues de 6 mois qui aboutissent à la délivrance d'un Titre Professionnel de Formateur professionnel d'adulte. Ce titre professionnel est délivré par le ministère chargé de l'emploi. Ce parcours de formation permet de :

- Préparer et animer des actions de formation collectives en intégrant des environnements numériques.

- Construire des parcours individualisés et accompagner les apprenants.

Notre formation longue permet d'appréhender les nouvelles technologies digitales (téléphones portables et tablettes numériques) qui deviennent des supports pédagogiques, les techniques théâtrales pour des animations plus vivantes et la ludo-pédagogie.

Cette formation s'adresse aux personnes souhaitant travailler dans tous les cadres de formations actuels.


Enfin, les formations courtes sont basées sur l’acquisition de compétences opérationnelles. Elles traitent des points pratiques et utiles aux formateurs en leur apportant des outils concrets. Notre parcours de Formation de formateur occasionnel donne lieu à la délivrance d'une Attestation de fin de formation qui mentionne les objectifs, la nature, la durée de la formation et les résultats de l’évaluation des acquis. Elle comprend des aspects du métier qui permettent aussi à un(e) salarié(e) d'une entreprise d'accompagner des nouveaux embauché(e)s.


Quels sont les statuts possibles ?


Formateur salarié

Le statut de formateur salarié d’un centre de formation (plus fréquemment en CDD). En effet, le secteur de la formation étant très concurrentiel les organismes préfèrent faire appel à des formateurs vacataires en fonction de leurs besoins.


Formateur occasionnel

Les formateurs occasionnels sont des salariés qui dispensent de façon occasionnelle des cours dans un établissement d’enseignement ou dans un organisme ou une entreprise de la formation professionnelle continue dont l’activité n’excède pas 30 jours civils par an au sein de l’entreprise ou de l’établissement.


Formateur en portage salarial

Le portage salarial garantit le statut de salarié au formateur qui signe un contrat de travail avec la société de portage. Le formateur n'a pas besoin de s'immatriculer. C'est la société de portage salarial qui se déclare et dispose d'un numéro d'agrément comme centre de formation. Le formateur est donc un prestataire de la société de portage.


Formateur indépendant

Beaucoup de formateurs optent donc pour le statut d'indépendant. Ils peuvent exercer en libéral ou décider de constituer une société, une SARL ou sa transcription pour un seul associé, l'EURL. En optant pour l'indépendance, le formateur gagne naturellement en liberté, notamment celle de choisir les thèmes sur lesquels il souhaite animer. La contrepartie est de consacrer une part de son temps, parfois importante, au démarchage commercial. Le statut auto-entrepreneur permet à toute personne exerçant à titre complémentaire ou principal une activité commerciale, artisanale ou libérale de créer son entreprise individuelle, et ce, même si cette personne est salariée par ailleurs.. cela permet de débuter son activité avec une structure légère.


S.D.S.I Vous accompagne pendant et après votre formation pour trouver votre statut et mettre en place votre réseau de clients pour la suite.


Si vous souhaiter plus de renseignements n'hésitez pas à nous contacter au 06 42 63 56 25

0 vue